Vestiaire Collective : un anniversaire sous le signe de l’émotion

    0 25

    9 millions de membres, 5,7 millions de produits aimés, 8 mille nouveautés chaque jour… En dix ans, la plateforme Vestiaire Collective s’est imposée comme le leader mondial de la mode de seconde main.

    Présente dans cinq pays européens ainsi qu’aux États-Unis et Hong Kong, Vestiaire Collective a séduit un large public, et conquis les plus grandes stars devenues de réelles ambassadrices. Emma Watson, Cara Delevingne ou Kim Kardashian sont ainsi des ferventes utilisatrices de la plateforme.

    Pour célébrer cette première décennie, le professeur Benjamin Voyer, enseignant à l’ESCP Europe Business School et Vestiaire Collective, décryptent les raisons émotionnelles d’un tel succès. Vendre et acheter des vêtements d’occasion procure des sensations plus favorables à notre bien-être qu’on ne pourrait le croire. Outre la satisfaction que l’on peut trouver à vendre un produit, faire du tri dans sa garde-robe apaiserait d’abord notre charge mentale quotidienne. «Désencombrer, c’est réduire les options et c’est cela qui est bénéfique», précise l’expert.

    Engagement écologique et communauté

    Acheter de la seconde main est par ailleurs un geste écologique gratifiant, qui «offre aux amateurs de mode un moyen facile d’adopter un comportement qui correspond à leurs valeurs et préoccupations», souligne le professeur Benjamin Voyer. Autre élément essentiel à la réussite de la plateforme, le sentiment de faire partie d’un réseau. «Acheter et vendre des pièces qui ont une histoire, contribue à léguer un patrimoine à travers des pièces déjà prisées. Et partager ceci avec une communauté aide à le perpétuer», explique le chercheur.

    Fort de son succès, Vestiaire Collective souhaite continuer à préserver ce bagage émotionnel, et réserve de nombreuses surprises pour remercier et rassembler ses membres. Du 13 au 15 novembre, la plateforme proposera ses “Birthday Deals”. Et pour se faire, les festivités seront lancées dès le 8 novembre avec une chasse au trésor !